This website requires JavaScript.

Numérique Ethique vous est utile (ou pas) ? Dites-nous tout en 5 minutes ici

fiche-pratique-garder-controle-publications.png
Acculturation
Risques numériques
Fiche pratique

Comment garder le contrôle sur ses publications ?

4min
05.09.2020

Si être actif sur les réseaux sociaux nécessite généralement d’y partager des contenus, ces derniers peuvent atteindre des cibles allant parfois au-delà de la sphère privée. Pour s’assurer de contrôler son image, mieux vaut garder la main sur ses posts. Voici quelques conseils essentiels à avoir en tête avant de cliquer sur le bouton “publier”.

De l’utilité de modérer ses posts…

“Quel message suis-je en train d’envoyer et à qui s’adresse-t-il ?” C’est la question qu’il faudrait toujours se poser avant de poster un contenu sur les réseaux sociaux.

Que les choses soient claires, tous vos tweets ne sont pas lus par le plus grand nombre. Il suffit néanmoins d’un retweet par la bonne personne pour que l’audience d’une publication soit démultipliée. Il n’est pas rare, par exemple, que le tweet d’un particulier soit repris par un organe de presse pour illustrer un fait d’actualité.

Sur Instagram aussi, l’audience ne se limite pas aux simples followers. Si un compte est public, n’importe qui peut voir les story et les photos. Et lorsqu’on y ajoute des stickers de localisation et des hashtags, l’audience s’étend à tous les gens proches de vous ou tous les gens qui suivent cet hashtag, ce qui peut signifier des milliers de personnes !

Sur les réseaux sociaux, tout est question de point de vue, pas de contexte. Il faut donc garder en tête que les publications partagées peuvent porter préjudice dans plusieurs situations, notamment dans le cadre professionnel. Notre vie privée et nos prises de position passées ou présentes peuvent ainsi nous desservir.

D’où l’importance de se poser à chaque fois la question : cette information représente-t-elle un intérêt suffisant pour être publiée, considérant les dommages qu’elle peut causer ? Si la réponse est non, peut-être vaut-il mieux la réserver à ses amis proches ou ne pas la publier !

… Et de contrôler les règles de confidentialité

Pour maîtriser l’audience de ses posts, le plus simple reste encore de prendre en considération les règles de confidentialité liées à ses différents comptes.

Les applications utilisées via Facebook nécessitent de les autoriser à accéder à son compte. Il faut rester vigilant quant aux fonctionnalités auxquelles ces applications ont accès de sorte qu’elles ne publient pas sans notre autorisation.

Par exemple sur Facebook, il est possible de choisir à quelle audience se destinent nos publications selon 5 typologies :

  • public : visible par n’importe qui ;
  • amis sauf : visible par tous les amis sauf par certains ;
  • amis spécifiques : visible par les amis sélectionnés ;
  • amis : uniquement visible par nos amis ;
  • moi uniquement : uniquement visible par nous ;
  • personnalisé : permet de publier à une liste d’amis, ou encore à des amis géographiquement proches etc…

Sur Twitter et Instagram, il est possible de passer son compte en “privé”. Dès lors, seules les personnes autorisées peuvent voir les posts. Sur Instagram, il est aussi possible de publier des stories destinées à un nombre restreint de personnes, triées à l’avance, “des proches”.

Quoi qu’il en soit, et quel que soit son âge et ses usages des réseaux sociaux, il est nécessaire de garder en tête qu’aucune des publications n’est anodine, et qu’il vaut mieux sélectionner avec soin les contenus postés et choisir attentivement les paramètres de confidentialité que l’on y applique.

Retour